Pour toutes questions: 514-661-0730 ou julien@syncosteo.com

Cohérence cardiaque

« On me considère comme un générateur continu et puissant de rythmes dans le corps, qui suis-je? » C’est le coeur. En effet, que cela soit via les nerfs, les hormones, les ondes, le coeur reste en communication avec le cerveau et le reste du corps. De part sa position stratégique, il agit comme un coordonnateur global en synchronisme avec les autres fonctions du corps.

Non seulement le cœur joue un rôle primordial dans notre équilibre physiologique, mais il agit aussi dans la gestion de nos émotions. Ne dit-on pas avoir un cœur d’or pour être généreux, s’en donner cœur joie, ouvrir son cœur à quelqu’un ? Récemment, une nouvelle avenue de recherche prend de l’importance : la neurocardiologie. Et certains chercheurs ont même découvert que le système nerveux cardiaque auraient des fonctions de mémoire et de gestion de nos émotions.

À cause de l’influence de multiples facteurs (physiologiques et environnementaux), le coeur, d’un battement à l’autre, n’a pas le même rythme. Il réagit à tout stimulus en augmentant ou en diminuant son rythme pour que notre corps s’adapte aux changements, en tout temps. La variation de rythme de ces battements dans le temps est la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), qui peut se retrouver dans deux états : chaos et cohérence (figure).

L’état de chaos est physiologique. Il est caractérisé par un désordre de rythme et peut témoigner de la bonne santé (adaptation rapide) du coeur à toute condition. La VFC peut aussi être caractérisée en terme d’amplitude : elle peut être faible, normale ou élevée. Lorsqu’elle est élevée, cela signifie que la différence entre le maximum et le minimum du rythme est grande. En effet, cela signifie que le coeur a plus de « marge de manoeuvre » pour faire face aux agents stressants que la vie quotidienne moderne nous impose. Lorsque cette amplitude est faible, le cœur ne peut pas subvenir à la demande facilement et c’est d’ailleurs un indice de moins bonne santé. Une VFC réduite est synonyme de problèmes de santé et peut affecter les fonctions immunitaires et les capacités psychosociales.

Cependant, avec de l’entrainement et des exercices faciles, on peut y remédier. Pour cela, il suffit d’entrainer le muscle cardiaque, comme tout autre muscle du corps, à atteindre son état de cohérence. Dans ce cas, la VFC suit une courbe régulière sinusoïdale.

La cohérence cardiaque, parmi ses multiples avantages, permet de favoriser l’harmonie entre les différents systèmes du corps, de maximiser l’autorégulation (la capacité du corps de s’équilibrer pour rester en santé) chez tout individu, d’apporter un certain calme surtout en état de stress. Il permet aussi de mieux gérer les douleurs chroniques en favorisant l’élimination de l’inflammation. Les recherches menées au HeartMath Institute en Californie ne cessent de mettre en lumière les bénéfices de la cohérence cardiaque (www.heartmath.com).

De ces faits, les consultations en cohérence cardiaque auront pour but plus spécifique de vous recentrer sur vous-même, de vous aider à reprendre contact avec votre individualité, vos émotions pour mieux les exprimer et les gérer.

Chacun d’entre nous a les capacités pour exploiter le plein potentiel de notre cœur.

Tracé des états de chaos et de cohérence cardiaques.  Tiré de http://www.heartmath.com/

Pour une prise de rendez-vous, veuillez cliquer ici

Rendez-vous